Bien choisir l’antiparasitaire pour son animal

L’antiparasitaire est important toute l’année, il est souhaitable de traiter votre animal dès maintenant.

Protéger votre animal contre les puces, les tiques et autre parasite lui évitera certains risques tels que :

  • Une Dermatite allergique aux piqûres de puces (DAPP) : c’est une allergie à la salive des puces. Cette réaction est fréquente chez le chat et le chien lors des infestations par ce parasite.  Elle provoque des plaies avec des croûtes causées par le grattage du chien. Ces plaies peuvent être purulentes et douloureuses. Elles sont souvent localisées sur le dos du chien et au niveau du postérieur, là où le chien ne peut pas attraper la puce.
  • Le ténia : c’est un ver plat (apparence d’un grain de riz) qui vit dans l’intestin de l’animal. Cela provoque des troubles digestifs (amaigrissement, carences alimentaires, diarrhées …) et donc, un affaiblissement de l’animal puisque ce « ver solitaire » se nourrit de l’alimentation que l’on donne à notre animal. Le chien se contamine à cause de la puce qu’il ingère et qui est porteuse du ténia. Il est facile de reconnaître un animal infesté, car il fait souvent « le traîneau » c’est-à-dire qu’il se frotte le derrière sur le sol. Vous apercevrez aussi des vers autour de l’anus du chien et dans ses selles.

Les tiques peuvent elles aussi transmettre des maladies :

  • La piroplasmose : elle est mortelle si elle n’est pas traitée. Le parasite (piroplasme) contamine dans un premier temps la tique, qui va ensuite s’accrocher au chien et le piquer, pour ensuite transmettre le piroplasme. C’est à ce moment qu’il va se multiplier et détruire les globules rouges de l’animal causant une anémie et une intoxication du foie et des reins.  Lorsque le chien est atteint, les premiers symptômes arrivent rapidement (forte fièvre, chien apathique, des lèvres pâles, urine foncée …).
  •  La maladie de Lyme (ou Borréliose) : c’est une maladie commune à l’homme. Elle vient d’une bactérie qui contamine la tique et qui sera transmise lorsque la tique va mordre le chien. Les premiers symptômes apparaissent tardivement (entre 2 à 5 mois). Ils se caractérisent par de l’arthrite (douleurs articulaires), de la fièvre et des vomissements. Il existe des symptômes plus grave, mais moins fréquent qui touchent les reins, le cœur et le système nerveux.

Lors d’une infestation de puces, pensez à traiter l’habitat avec des foggers car une puce passe seulement 10% de son temps sur l’animal et 90% de son temps dans la maison, la voiture,  et peut pondre jusqu’à 100 œufs/jour dons 90  pourront se reproduire sous quelques semaines.

Dans tous les cas, il est préférable de traiter son animal avec des pipettes ou colliers insecticides qui vont tuer les parasites et servir ensuite de répulsif.

L’intérêt de ces solutions, c’est qu’elles sont répulsives, elles éloignent les parasites alors que les comprimés agissent quand votre animal est  déjà piqué ou mordu et malheureusement, certaines maladies pourrait êtres transmissent.

Comme on dit « mieux vaut prévenir que guérir » alors n’attendez plus pour vous procurer un antiparasitaire adapté à votre animal.

Clément, votre éducateur canin.

La maladie de Lyme chez le chien

La maladie de Lyme est une maladie commune à l’homme et à de nombreux mammifères, dont le chien. Elle est due à une bactérie transmise par les tiques. Tous les chiens infectés ne déclarent pas de symptômes.

Afficher l'image d'origine

D’autres mettent plusieurs mois après l’infection avant de déclarer les premiers symptômes de cette maladie.

Les symptômes que présente le chien sont difficiles à associer à la maladie de Lyme. Il s’agit principalement de fièvre, de fatigue voire dépression. Votre chien ressentira également des douleurs musculaires et articulaires, d’où une difficulté à se déplacer. La maladie se manifeste par crises et votre chien peut présenter ces symptômes puis aller mieux quelques jours après, ce qui la rend d’autant plus difficile à détecter sans une consultation chez le vétérinaire.

Dans son deuxième puis son troisième stade, la maladie de Lyme touche différents organes du chien et peu provoquer des problèmes cardiaques, des problèmes cutanés, des troubles du système nerveux… Le seul moyen de constater quels organes sont atteints par la maladie de Lyme est de faire des examens en laboratoire.

Il est donc préférable de rester prudent face à une exposition aux piqûres de tiques. Il est impératif de protéger ses animaux par le biais de colliers comme le Seresto ou de pipettes telles que Advantix ou Frontline Tri-Act. Nous sommes actuellement en pleine période où sont présents ses parasites. Pensez aussi à inspecter correctement votre chien au retour des promenades (surtout pour les balades dans les bois ou herbes hautes) et de retirer la tique grâce à un tire-tique.

Afficher l'image d'origineAfficher l'image d'origine

Le vaccin peut également apporter une sécurité supplémentaire dans certains cas. La maladie est plus rare chez les chats, mais elle existe quand même.